Madame Croisé, si vous vous débarrassiez de votre téléphone par le biais de la filière française de recyclage des DEEE, il ne ferait aucun mal aux « petits chinois » !

Suite à la parution d’un article du mensuel GEO datant d’octobre 2012 traitant du recyclage des DEEE repris par la journaliste de BFM TV Nathalie Croisé, le Recyblog souhaite apporter un complément d’informations sur le rôle vertueux de la filière DEEE et sur ses performances positives.

Le 15 octobre 2012, la journaliste de BFM TV Nathalie Croisé a réagi par un billet sur son blog à un article du mensuel GEO pointant les mauvaises pratiques en matière de gestion des DEEE. Un article intéressant certes, mais qui fait peu de cas des vertus de la filière « responsable » de traitement des DEEE.

Une filière contrôlée et partagée…

depollution-traitement-deee-© CAPTIMAGE / MG
Dépollution et traitement des DEEE

En France, la filière DEEE est partagée entre quatre éco-organisme agréé par l’Etat (Ecologic, Eco-systèmes, ERP et Recylum), qui se répartissent la gestion des DEEE sur tout le territoire français, évitant ainsi une situation de monopole.

Ces éco-organismes ont été créés en réponse à l’obligation réglementaire qu’ont les producteurs (fabricants, importateurs, metteurs sur le marché…) de gérer de manière responsable, la fin de vie de leurs produits mis sur le marché.

En conformité avec le droit français, les producteurs se sont organisés autour de ces éco-organismes agréés pour que soient assurés la collecte, la dépollution et le recyclage des DEEE sur le territoire national.

Les éco-organismes, en partenariat avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire, les enseignes de distribution et les collectivités locales, se sont mobilisés pour mettre en place des solutions de reprises en ressourceries, en magasins et en déchèteries des DEEE. Ce faisant, TOUS les DEEE collectés par la filière sont dépollués, traités puis recyclés sur le territoire français ou bien, pour une petite partie, dans des pays européens limitrophes, selon les normes environnementales en vigueur.

recyclage-deee-© CAPTIMAGE / MG
TOUS les DEEE collectés par la filière sont dépollués, traités puis recyclés en France

Ainsi, depuis sa création la filière a contribué à recycler de manière responsable plus de deux millions de tonnes de DEEE en France.

Autant de tonnes qui n’ont pas été exportées plus ou moins légalement, mais qui ont été traitées conformément au droit environnemental, au droit du travail et au droit de la santé, au sein de sites industriels classés ICPE.

…qui recycle localement

La filière se bat depuis sa création contre l’export illégal des DEEE. Financée par l’éco-contribution versée à l’achat des équipements neufs par les consommateurs, elle a pour mission de mettre en place un réseau de collecte et une filière de recyclage locale, afin de développer en Europe les technologies et les emplois d’une industrie du recyclage moderne. Exporter les déchets qui sont confiés aux éco-organismes serait à la fois un risque réglementaire inacceptable pour les fabricants et les pouvoirs publics qui encadrent la filière, et une stratégie perdante sur le moyen et long terme de l’industrie cruciale du recyclage.

C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’encourager les citoyens à faire le bon geste, en confiant aux éco-organismes les déchets électroniques dont ils veulent se défaire ! Ce à quoi le Recyblog s’engage depuis ses débuts !

Voici les trois seules solutions de collecte éco-responsables :

·         Privilégier le don et la réutilisation

Si vous voulez vous débarrasser d’un appareil électrique obsolète, faites la part belle à l’économie sociale et solidaire. Votre geste contribuera à donner une seconde vie à votre appareil tout en réduisant la fracture numérique avec les citoyens les moins aisés.

·         Le « 1 pour 1 » ou le « 1 pour 0 » en magasin :
la solution de proximité

Les distributeurs se mobilisent et reprennent les anciens appareils à l’achat d’un neuf, de même type. Ils mettent en parallèle des meubles de collecte « 1 pour 0 » pour les petits DEEE, sans obligation d’achat.

·         La déchèterie : un point de collecte multi flux
et sécurisé pour les DEEE

L’apport en déchetterie est une solution appréciable à plusieurs niveaux. Si vous avez une grande diversité de déchets à jeter et notamment des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques et vous vous voulez vous faire conseiller sur votre geste de tri.

Des contenants séparés sont à disposition et on peut bénéficier de l’aide avisée des agents de déchetterie spécialement formés pour aider les citoyens.

2 réflexions sur « Madame Croisé, si vous vous débarrassiez de votre téléphone par le biais de la filière française de recyclage des DEEE, il ne ferait aucun mal aux « petits chinois » ! »

  1. Bonjour
    Je ne remets pas en cause la filière et j’en ai déjà beaucoup parlé. Le souci est que beaucoup d’entreprises ne suivent pas les règles et des déchets se perdent. Merci donc de m’interpeller. Vous pouvez également m’écrire directement à BFM Business.:)
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *