Elargissement du label EPEAT aux équipements d’impression

L’éco-label EPEAT, qui mesure la qualité environnementale des équipements informatiques, est désormais étendu aux équipements bureautiques, de type copieurs, imprimantes et scanners. Ils bénéficieront des fameuses classifications « bronze », « argent », et « or », au regard de leur respect des critères traditionnels de l’éco-label.  

Quels sont les critères de l’éco-label EPEAT ?

Les critères EPEAT englobe l’ensemble du cycle de vie des équipements :

  • Réduction/élimination des substances nocives
  • Choix des matériaux
  • Eco-conception
  • Durée de vie
  • Economie d’énergie
  • Gestion de la fin de vie
  • RSE
  • Packaging

Dans chacune de ces catégories, certains de ces critères sont indispensables, d’autres optionnels. En fonction, du nombre de critères respectés, un produit obtient une classification plus ou moins élevée.

Au final, ce label permet aux consommateurs d’évaluer l’impact environnemental des produits qu’ils achètent.

Réduire l’empreinte des produits électroniques

« Le marché mondial sera désormais en mesure d’identifier et d’acheter facilement et de manière fiable, des imprimantes, copieurs et scanners « green », sur la base des notes EPEAT», a dit à ce sujet, Robert Fresbee, le CEO d’EPEAT.

On ne peut que lui donner raison : l’extension de cette norme est une avancée notable et marque la reconnaissance d’un secteur qui a fait de sérieux efforts environnementaux ces dernières années, tant en matière d’éco-conception qu’en matière de business model (location, vente de services…).

Plus globalement, l’élargissement du champ de l’éco-label EPEAT à d’autres produits électriques et électroniques est une vraie bonne nouvelle, et surtout le signe que la responsabilité environnementale n’est plus un effet de mode, mais une norme. Et c’est tant mieux !

Plus d’infos sur le secteur de l’impression sur epeat.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *