« Mon vieil appareil électrique » : rencontre avec Jérôme, 24 ans

« On a tous dans le cœur un morceau de ferraille usé »… On connaît la chanson, mais plus sérieusement, qui ne possèdent pas un appareil électriques un peu foutraque, pas encore complétement cramé mais qui menace clairement de défaillir. Pourtant, sentimentaux que nous sommes, nous ne pourrons jamais nous résoudre à nous en séparer.

Aujourd’hui, rencontre avec Jérôme, jeune parisien de 24 ans, qui nous parle de son vieux transistor !

Bonjour, Jérôme c’est quoi ton vieil appareil électrique ?

Bonjour le Recyblog, mon vieil appareil électrique est un transistor. Il me vient de mon grand-père. La légende familiale voudrait qu’il ait entendu l’appel du Général de Gaulle, le 18 juin 1940 sur ce transistor. Enfin, c’est ce qu’il a toujours voulu nous faire croire, puisque je crois que ce type d’appareils n’a été inventé que dans les années 50. Plus sérieusement, je crois qu’il l’a ramené d’un voyage aux États-Unis. C’était un peu le smartphone de l’époque !

Tu pourrais te résoudre à t’en séparer ?

JA-MAIS ! C’est l’un des seuls souvenirs qu’il me reste de mon grand-père et puis je dois dire que ce transistor vintage est jalousé par tous mes potes. Il fonctionne encore, mais plutôt mal et le son est affreux, de plus, il prend beaucoup de place. Comme j’accorde beaucoup de valeur aux objets qui ont une histoire, et que j’ai du mal à me résoudre à me dire qu’il s’agit seulement d’un banal assemblage de matières sans âme, je le garde précieusement. Plus tard, j’espère même le céder à mes enfants, qui eux-mêmes, devront le céder à leurs enfants. Pour que ça reste dans la famille, quoi !

Tu sais qu’il pourrait être recyclé ? Tu culpabilises ?

Non, dans la mesure où son utilité fonctionnelle a été remplacé par une utilité esthétique. Pour te dire, c’est la seul chose un peu jolie ou de valeur qu’il y ait chez moi. Et puis dans son utilisation actuelle, c’est un peu du réemploi détourné. J’aime bien cette idée que les objets peuvent avoir plusieurs vies, mais avec des fonctions différentes. Cela dit, pour étendre le débat sur nos appareils électriques hors d’usages, je ne comprends pas qu’on puisse garder autant de foutoir chez-soi. Peut-être, qu’il faudrait mieux inciter au geste de tri, surtout en ce qui concerne les objets qui ont couté cher à l’achat. Avec les objets sentimentaux, ce sont ceux qui sont les plus durs à jeter !

 

Propos recueillis par Stéphane P pour le Recyblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *