Le Futuroscope « canibalise » les déchets

La machine Canibal à recycler les déchetsPour la 1ère fois en France, qui plus est, dans un parc d’attractions, le Futuroscope met en place une opération originale de sensibilisation aux gestes de tri, soutenue par « Chaque Canette compte » initiative de BCME La Boîte Boisson, partenaire d’Eco Emballage pour le hors domicile. C’est Canibal, entreprise pionnière du recyclage ludique et de l’économie circulaire qui a été choisie pour mener à bien ce projet. Outre les nouvelles attractions qui feront le plaisir des petits et grands (Lapins Crétins etc…), les visiteurs pourront donc s’initier dès cet été aux nouveaux gestes écolos grâce aux 3 collecteurs Canibal qui viennent d’être installés aux endroits stratégiques du parc de loisirs.

Le Futuroscope souhaite initier les visiteurs au recyclage des déchets

Depuis 27 ans, le Futuroscope raconte des histoires qui inspirent notre imaginaire et cultive notre intérêt pour le monde et ce qu’il pourrait devenir. En 2014, le thème du voyage a pris naturellement place au cœur d’une offre proposant trois nouvelles attractions originales et immersives pour toute la famille : les Lapins Crétins et leur Machine à Voyager dans le Temps, la « Virus Attack » et la Mission Hubble 3D. Très engagé dans une démarche de développement durable pragmatique, le Futuroscope a souhaité les initier aux bons gestes écolos entre les attractions avec Canibal (avec le soutien de Chaque Canette compte, initiative de BCME La Boîte Boisson).

Canibal : comment recycler en s’amusant ?

Depuis sa création en 2009, la jeune TPE française Canibal a fait le pari de créer un nouveau réflexe de tri chez les français. Afin de répondre à une demande croissante de la part des entreprises, des lieux publics mais aussi du grand public, les fondateurs ont créé une solution inédite et vertueuse de collecte s’inscrivant de plein pied dans le cadre d’une  économie 100% circulaire : « de la collecte au recyclage en produit fini ». Sous la technologie brevetée entièrement française du collecteur Canibal se cache un astucieux moyen de sensibilisation du grand public. Loin du blâme moralisateur trop souvent de mise lorsqu’il s’agit de cette thématique sensible qu’est l’écologie, l’équipe Canibal a préféré miser sur l’éducation ludique du citoyen pour faciliter le passage à l’acte.

Comment recycler en s’amusant ? En déposant sa canette, son gobelet ou sa bouteille plastique dans le collecteur Canibal, petits et grands, savent et surtout voient que le geste aura un impact direct : plutôt que de finir inutilisé à la poubelle, son déchet sera transformé. Au total, ce sont déjà 150 000 personnes qui ont été séduites par Canibal et plus de 300 000 gestes de tri éco-citoyens ont été initiés depuis le lancement du premier collecteur. Au Parc, le visiteur qui déposera son déchet dans un des collecteurs, déclenchera alors un jeu sur l’interface interactive et tactile du collecteur, lui offrant la possibilité de gagner des réductions en boutiques ou en restauration, ou lui permettant de planter un arbre.

Le Futuroscope : une démarche environnementale au cœur du parc

« Environnement et Développement durable » est un thème cher au Futuroscope qui souhaite sensibiliser, depuis sa création, le public via des initiatives concrètes. Au-delà des attractions qui invitent les visiteurs à protéger au quotidien l’environnement par une démarche ludà-éducative (le 8e Continent, Voyageurs du Ciel et de la Mer, l’Habitat Zéro Carbone et Le Jardin des Energies), le Parc a développé des actions pour amplifier les économies d’énergie sur site (900 m2 de panneaux photovoltaïques sur la verrière de la Cité du Numérique, Hôtel éco-labellisé, plus de 100 îlots de tri sélectif,…).  L’opération Canibal s’est donc tout naturellement inscrite dans la démarche du Parc.

Source : http://www.canibal.fr/

Une réflexion sur « Le Futuroscope « canibalise » les déchets »

  1. C’est bien que le futuroscope mette la gestion des déchets au présent, tout acte est utile même si compte tenu des montagnes de problèmes que posent les activités energivores et planétocides de l’homme, celui-ci est symbolique..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *