Photo de la semaine : dépollution d’un congélateur

Process de traitement de DEEE GEM F chez COREPA (95).

Les appareils réfrigérants constituent un flux propre (GEM froid) dans le cadre de la collecte séparée mis en place par les éco-organismes de la filière des Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques (DEEE et D3E). En effet, les DEEE « froids » nécessitent un traitement spécifique au sein d’une installation dédiée.

Des substances nuisibles réglementées dans la composition congélateurs

On distingue deux fonctions parmi les appareils réfrigérants. Ces fonctions ont bien évidemment une incidence sur la composition de l’appareil et donc sur le processus de traitement. Les réfrigérateurs ainsi que les congélateurs ont pour fonction de produire du froid en vue de le retenir, de l’isoler afin de pouvoir conserver des denrées alimentaires.

Cette conception requiert la présence de mousses isolantes contenant des gaz potentiellement polluants ou susceptibles de provoquer un fort effet de serre, s’ils ne sont pas traités.

Les phases de traitements : dépollution et valorisation

Une fois arrivés à l’usine de traitement, les DEEE froids, avant de pouvoir être transformés en matières valorisables, doivent suivre deux phases de dépollution. Les principaux polluants présents sont les gaz de refroidissement localisés dans le circuit de réfrigération (selon les appareils : CFC, HCFC, HFC, NH3…), les huiles, les contacteurs mercure, et la mousse expansée contenant des gaz (CFC…).

En premier lieu, les DEEE « froids » sont démantelés. Les éléments les plus polluants, comme les contacteurs au mercure, les condensateurs, et les compresseurs et les câbles d’alimentations sont retirés des appareils. Au préalable, on vidange par aspiration le mélange du système de refroidissement composé d’huile et de gaz, qui sont ensuite séparés pour être traités indépendamment. Les CFC sont détruits en incinérateur.

Les appareils ainsi démantelés vont ensuite subir un premier broyage, confinés dans un espace hermétiquement clos, en règle générale, contrôlé sous azote, afin de libérer et de capter les gaz de mousse isolants (contenant notamment des CFC) en toute sécurité.

La captation des gaz s’effectue par absorption/désorption (filtres « charbon actif ») ou par cryogénie qui permet de les séparer de l’air, pour être stockés.

Les fractions inertes récupérées vont ensuite passer par une phase de « broyage tri-matière » afin d’opérer une séparation des matériaux. En ce qui concerne les DEEE froids, le tri se fait en trois étapes :

  1. Overband : séparation magnétique des métaux ferreux
  2. Courant de Foucault : séparation électromagnétique des matières métalliques non-ferreuses
  3. Flottation : récupération des plastiques

On obtient des matières premières dites secondaires qui après affinage seront réintroduite dans un circuit de production. Grâce aux différentes phases de traitement, on est capable d’atteindre un taux de valorisation de l’ordre de 95 %, dont 83 % recyclage matière, de l’ensemble d’un appareil réfrigérant, malgré les nombreux polluants qui le constituent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *